Les enfants pourraient être interdits de participation aux combats de boxe thaïe

Les appels à interdire aux enfants de participer à la boxe thaïlandaise se multiplient après le décès d’un garçon de 13 ans survenu au sud de Bangkok lundi, rapporte ZoneSamui.

Anucha Kochana, qui était sous le nom de « Phetmongkol Por Peenapat », a été tuée après avoir été éliminée au troisième tour d’un match contre un adversaire de 14 ans, selon le Bangkok Post.

Des militants de la protection de la jeunesse et la fondation officielle thaïlandaise pour la promotion de la santé tentent de faire passer l’âge minimum pour les boxeurs à 12 ans.

Un projet de loi prévoyant ce changement est actuellement devant la législature thaïlandaise mais l’establishment de la boxe thaïe s’y oppose.

En Thaïlande, de nombreux garçons, âgés de 8 ans à peine, se battent pour aider leurs familles à gagner un revenu supplémentaire. Selon les chiffres compilés par la Thai Sports Authority et cités par la BBC, il y’aurait plus de 10 000 boxeurs de moins de 15 ans enregistrés dans le pays.

Ils sont supposés revêtir leur casque protecteur, mais la vidéo du combat montre que ni Anucha ni son adversaire n’en portaient.

Un spécialiste des traumatismes chez l’enfant de l’hôpital Ramathibodi de Bangkok, a déclaré que les jeunes enfants étaient plus vulnérables aux lésions cérébrales.

«En tant qu’adultes, nous avons le devoir de les protéger», a déclaré le Dr Chatchai Im-arom.

Anucha a participé à plus de 170 combats depuis l’âge de 8 ans, selon ZoneSamui. Orphelin, il avait été élevé par son oncle et s’était battu pour réunir des fonds pour financer ses études.

source

Share